Air Celebration, La libération a toujours été là.

        Poèmes 


Il y a un jardin secret
Situé au centre du monde
Il est le berceau qui t'a vu naître
Il y a un jardin secret
Il n'est caché de personne
Mais ne peut être vu
Il y a un jardin secret
La plupart en ignorent l'existence
Bien que tout soit en lui
Il y a un jardin secret
Beaucoup le cherchent
Personne ne le trouve
Il y a un jardin secret
Inhabité, à jamais désert
Aucun chercheur n'y a jamais mis les pieds
Il y a un jardin secret
Il est la demeure de ceux qui ont tout abandonné


(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

La vie m'a porté dans la chair
Je me suis cru fragile
La vie m'a porté chez les rois
Je me suis cru abondance
La vie m'a porté vers les anges et les saints
Je me suis cru lumière
La vie m'a porté chez les dieux et les maîtres
Je me suis cru Être
La vie m'a ramené au Silence
Il n'y eut plus de bruit


(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

Ultime solitude
Non pas de celui qui s'identifie
Et se perd dans l'océan de la vie
Mais de celui qui est la Vie elle-même
Ultime solitude
Tout est Un, instant d'extase
Danse de l'Être, joie sans support
Ultime solitude
Qui vient effacer l’Un,
Le tout et le rien
Ultime solitude
Le silence simplement


(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

Voir clair, c'est renoncer à toute image de soi
Ce que je suis n'a nul besoin d'être défini


(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

L'un marche sans but,
L'autre bâtit sa demeure
L'un observe le monde
L'autre évalue la beauté
L'un danse la vie
L'autre va la gagner


(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

Mon Bien-Aimé est silence
Aussi chacun de ses mots est précieux
Mon Bien-Aimé est immobilité
Aussi chacun de ses mouvements est bénédiction
Nul ne peut jamais le trouver
Car il ne s'est jamais caché
Lui donner un nom semble facile
Absolu, Utime, Suprême, Parabrahman,
En vérité aucun ne lui sied


(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

La vie est un vent
Nul ne contrôle le vent
Nul ne l’emprisonne
La vie est un vent
Imprévisible, tournoyant
Frais ou brûlant
La vie est un vent
S'y abandonner
C'est devenir vivant


(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

Je n'ai jamais aimé que toi
Le vent soufflait ton nom
Les étoiles brillaient ta gloire
Les arbres contaient ton histoire
Tu emplissais mon corps
Multipliant les offrandes
Et moi qui n'ai jamais aimé que toi
Je te cherchais sans jamais te trouver.
Je te cherchais ici, je te cherchais là,
Efforts en vain....
Epuisé, je me suis assis,
nu, abandonné.
Alors je n'ai plus vu que toi.


(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

Il y eu ton regard
Il y eu un monde
Il y eu un personnage
Tout a commencé dans ton regard
Tout s'y achèvera

(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *

Tu es un livre ouvert
Où la vie écrit son ode
Tu es un livre ouvert
Où l'histoire se déroule à chaque instant
Tu n'es pas celui à qui arrive l'histoire
Tu es un livre ouvert
Éternellement ouvert

(Air - http://www.air-celebration.org)

* * * * * * * * * * * *