Air Celebration, La libération a toujours été là.

Session 04 - Meditation 03 - Etre la Vie

20/08/2014


Fichier MP3
(pour l'enregistrer sur votre ordinateur, faites un clic droit sur le fichier, puis "enregistrer la cible sous")
    

On va s’installer confortablement, et nous allons déjà simplement prendre note de ce qui est là, voir quelles peuvent être les sensations au niveau du corps, en commençant par le chakra du Cœur, les épaules… les bras… la sensation dans les mains… au niveau du cou, de la tête, du visage…

Remarquez qu’il n’y a pas besoin de passer beaucoup de temps sur une zone pour observer ce qui s’y passe… C’est instantané.

On va maintenant aller au niveau du ventre. Si vous remarquez une tension quelque part, observez-la quelques instants et retournez à l’observation totale au niveau du ventre… des jambes… des genoux… des chevilles… des pieds…

Nous allons maintenant observer la respiration… Observez l’effet de l’air dans le corps, en suivant son entrée dans le corps, depuis le nez. Regardez attentivement ce qui se passe au niveau du nez… de la gorge… du cou… et des poumons…

Essayez de sentir l’air avant même le premier contact avec le nez… en allant toujours plus loin du nez, sentir l’air au plus loin…

[ silence ]

Et maintenant, essayez de placer l’observateur au sein, centré au sein de l’air… comme si vous observiez la respiration depuis l’air… Vous n’êtes plus placé en celui qui respire, mais en ce qui est respiré… et expiré…

[ silence ]

Et maintenant, tout en restant placé en ce qui est respiré, en l’air, intégrez également ce qui respire. Vous êtes à la fois ce qui respire et ce qui est respiré…

[ silence ]

…vous amenant à ne plus avoir aucune limite dans l’espace…

Et reconnaissez la présence de l’observateur, laissez cette sensation d’espace infini de côté, laissez le corps, la respiration, l’air, laissez même l’observation…

[ silence ]

Si une sensation attire votre attention, c’est simplement que l’observateur est de nouveau à l’affût.

Ne rejetez ni la sensation, ni l’observateur, restez tranquille…

(...soudain le tonnerre gronde…)

Alors peut-être que l’observateur a profité du bruit de l’orage pour regarder l’orage, l’écouter, et se replacer au sein du corps. Profitez de ce moment pour sentir l’intensification, je dirais, énergétique en vous, du fait de la présence de l’orage…

Voyez qu’il n’y a aucune séparation entre le corps et l’orage…

Sentez qu’il n’y a aucune séparation entre les mouvements de la vie à l’extérieur du corps, et les mouvements de la vie à l’intérieur…

Si vous ne cherchez pas à vous approprier quoi que ce soit à l’intérieur du corps, voyez comment le flux de la Vie, l’Onde de la Vie, traverse le corps de toutes parts, dans tous les sens, sans jamais ralentir ou accélérer sa Danse. La seule chose qui vient perturber cette Danse, c’est la volonté qui peut émerger en vous de vous approprier ce qui danse à l’intérieur du corps, et d’en faire vous…

Et laissez s’intensifier en vous le flux, simplement en cessant de vouloir se l’approprier…

Nous allons arrêter cette méditation, mais continuer de reconnaître ce flux permanent.

On va doucement ouvrir les yeux, en restant en contact avec ce flux.


 
Guidée par Air